Paris des Orgues

contact@leparisdesorgues.fr

01 77 11 01 48

06 75 79 54 58

 

Activités 2018

- du 10 au 13 mai 2018

La Route des Orgues d'Alsace, un circuit organisé par le Festival de Masevaux (Haut-Rhin) (nouvelle proposition)

 

Activités 2017

Marathon des orgues du samedi 13 mai (Jour de l'Orgue)

- église St-André de l'Europe

- église Ste-Marie des Batignolles

-Conservatoire à Rayonnement Régional

 

Marathon des orgues du samedi 16 septembre (Journés Européennes du Patrimoine)

- église St-Médard

- église St-Dominique

- église St-Jacques du Haut-Pas

 

Une journée de découverte des orgues de Reims le samedi 14 octobre

 

Activités 2016

- samedi 7 mai (jour de l'orgue)  marathon des orgues (20ème et 11ème arrondissements)

- samedi 11 juin : sortie de découverte de trois instruments en Ile-de-France

- du 4 au 8 juillet classe d'orgue de Vincent Warnier à St-Etienne-du-Mont

- 17 et 18 septembre (Journées du Patrimoine) : deux marathons des orgues

17 septembre : "les orgues de la Montagne Sainte-Geneviève"

18 septembre : "trois églises Notre-Dame" N-D des Champs, N-D du Travail, N-D du Rosaire

- 24 et 25 septembre : week-end de découverte des orgues de Dijon

----------------------
Actualité

Très signalé

- Toutes les masterclasses de l'été

- Deux événements discographiques  en octobre 2015

*Les 10 CD d'Olivier Vernet sous le label Ligia : l'orgue classique français 1650-1800

* Les 10 CD de Marcel Dupré, créés par la marque Mercury records  d'après des bandes d'enregistrements nettoyées et restaurées des années 1957 à 1964. Lien : la rubrique Enregistrements de ce site internet

 

Actualité du dimanche matin

- Sacrées Musiques sur France Musique produite par  Benjamin François, tous les dimanches de 7h à 9h (nouvel horaire)

Et bien sûr l'orgue occupe une place de choix dans cette émission...


Adhésion à l'association le Paris des Orgues
Dès maintenant renouvelez votre adhésion à l'association pour 2015-2016

(30€, couple : 50€)

Nous avons besoin de vous !

 

Association

Nous contacter

Le Paris des Orgues

4 rue de la Plaine

75020 Paris

 

Tél. 01 77 11 01 48

ou 06 75 79 54 58
contact@leparisdesorgues.fr

Nous soutenir

                      Visite à l'Elbphilharmonie le 17 juin 2017

La grande salle de 2100 places de l'Elbphilharmonie abrite un grand orgue de concert de 4 claviers et 73 jeux, oeuvre du facteur d'orgue allemand Johannes Klais.

Nous avons assisté à la grande nuit de l'orgue du samedi 17 juin de 18h à1h du matin, qui  accueillait  à la console de salle 14 organistes de Hambourg ainsi qu'un pianiste, un percussionniste et un ensemble de cuivres dans un riche programme musical allant de Bach au XXIème siècle.

Nous y avons croisé Michel Roubinet, critique musical, spécialiste de l'orgue. Vous pourrez dans quelque temps lire son article sur le site concertclassic.com.

Le bâtiment de l'Elbphilharmonie, immense vaisseau dont la forme du toit rappelle les vagues de l'Elbe coulant à ses pieds, mérite le voyage. D'une conception architecturale audacieuse, le bâtiment abrite trois salles de concert, 25 appartements de grand standing, un  hôtel de luxe et un parking. A son ploint le plus haut, le toit  culmine à 110 m au-dessus des eaux du port de Hambourg. Le "vaisseau"  repose sur un ancien entrepôt de brique rouge en forme de trapèze de 126m de long, sur 85 m de large.

Extérieur (photos Paris des Orgues) :

 

L'accès du public se fait par un escalier roulant de 80m de long très élégant car non rectiligne, mais incurvé. Un second escalier conduit à une plateforme nommée la Plaza, distibuant les entrées des deux salles de concerts, et donnant accès à la galerie extérieure qui fait le tour du bâtiment, offrant des vues magnifiques sur la ville et le port. Cet accès est permanent et gratuit.

Intérieur (photos du Paris des Orgues) :

Après les deux concerts des 28 et 29 octobre 2015 à la Philharmonie de Paris

La grande salle (Philharmonie 1) avait fait le plein pour ces deux concerts exceptionnels des "premières notes publiques" du nouveau grand orgue Rieger, sous les doigts (et les pieds) de Thierry Escaich. Les programmes des deux soirées étaient presque semblables, comportant tous deux en ouverture une improvisation de Thierry Escaich, grand maître du genre (il est, entre autres, professeur d'improvisation à l'orgue au CNSM de Paris), et se terminant par la 3ème symphonie avec orgue de Camille Saint-Saëns avec un Orchestre de Paris très inspiré, sous la baguette de Paavo Järvi. Les pièces centrales étaient le concerto pour alto et orchestre (création mondiale) de Jörg Widmann le mercredi 28, avec en soliste Antoine Tamestit, et le jeudi 29 le 1er concerto en la mineur pour violoncelle et orchestre de Saint-Saëns, soliste Sol Gabetta.

Le public découvrait le monumental instrument (88 jeux) à l'ouverture des portes qui le cachent habituellement à la vue. Seule une montre réduite est visible depuis la salle lorsque l'instrument n'est pas utilisé.

Il est à noter que certains jeux ne sont pas encore harmonisés à ce jour, et le seront pour les concerts d'inauguration des 6 et 7 février (en savoir plus).  Les trois quarts des jeux sont actuellement opérationnels, et malgré ce manque, le public a pu déjà apprécier l'excellence de l'instrument.

Lire l'article de Michel Roubinet :

http://www.concertclassic.com/article/thierry-escaich-paavo-jarvi-et-lorchestre-de-paris-la-philharmonie-premiere-audition-de

 

Ci-dessous, une galerie de photos prises le jeudi 29 (clichés Paris des Orgues), avec deux photos du mercredi 28, dont la publication a été autorisée par leur auteur Michel Roubinet :

photo concertclassic.com

La grande nef de l'église Saint-Sulpice était pleine ce dimanche 25 octobre à 16h pour écouter les deux grands organistes Daniel Roth, titulaire, et Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin, co-titulaire, nommés à la tribune du grand Cavaillé-Coll depuis 30 ans en 1985.

Au programme des pièces de Gustav-Adolph Merkel (1827-1885), Denis Bédard (né en 1950), Jean-Sébastien Bach, Charles-Marie Widor, Daniel Roth, avec deux improvisations.

 

Lire l'article très complet de Michel Roubinet sur concertclassic.com :

http://www.concertclassic.com/article/daniel-roth-et-sophie-veronique-cauchefer-choplin-30-annees-de-titulariat-saint-sulpice

 

 

l'orgue Ahrend du Deutsches Museum de Münich

 

Deux membres de l'association Le Paris des Orgues ont eu le privilège d'assister ce samedi 3 octobre 2015 à un concert donné sur l'orgue Ahrend du Deutsches Museum de Münich, en hommage au compositeur Nicholaus Bruhns (1665-1697) pour le 350ème anniversaire de sa naissance, et en présence du facteur Jürgen Ahrend. Le Professeur Wolfgang Zerer de Hambourg tenait les claviers.

Au programme :

- Nicolaus Bruhns (1665-1697) : Praeludium en sol

- Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Sonate en trio en do majeur BWV 529 (Allegro-Largo-Allegro)

- Johann Jakob Froberger (1616-1667) : Toccata en sol

- Johann Kaspar Kerll (1627-1693) : Canzona en ré

- Georg Muffat (1653-1704) : Toccata III (extraite du recueil "Apparatus musico-organisticus")

- Johann Sebastian Bach (1685-1750) : 3 versions du choral "Allein Gott in der Höh sei Ehr", BWV 662 à 664, extraits du recueil des 18 chorals de Leipzig

- Nicolaus Bruhns (1665-1697) : Praeludium en mi mineur

 

Le Deutsches Museum de Münich est un des grands musées allemands des techniques (www.deutsches-museum.de).  A côté d'un riche patrimoine d'objets techniques et scientifiques, il abrite un département d'instruments de musique (1900 pièces environ), avec une salle spécialement réservée aux claviers, en particulier aux orgues. Fait unique dans les musées allemands, cette salle comporte un orgue de concert, commandé au célèbre facteur Jürgen Ahrend il y a un peu plus de 20 ans (inauguration en 1995). Cet instrument est fidèle au style baroque de l'Allemagne du Nord. Un certain nombre de concerts sont régulièrement organisés dans cette salle. Il est à noter que le concert de ce samedi 3 octobre est l'un des derniers donnés avant la fermeture du musée pour une rénovation totale qui va durer 4 ans (réouverture en juillet 2019).

L'organiste Wolfgang Zerer est né en 1961 à Passau (Allemagne). Il reçoit ses premières leçons d'orgue à la cathédrale de sa ville natale. En 1980, il commence ses études au Collège de Musique et des Arts de Vienne. Il est l'élève de Michael Radulescu. Il a étudié aussi le clavecin avec Ton Koopman à Amsterdam. Il a remporté plusieurs prix (Bruges en 1982, Innsbruck en 1983).

Il est actuellement professeur d'orgue à Hambourg et au Collège de Musique de Groningen (Hollande). Il est aussi directeur de la Scola Cantorum de Bâle. Il a donné de nombreuses masterclasses et des concerts dans toute l'Europe, Israël, Japon, Etats-Unis et Corée du Sud. Il a enregistré les oeuvres de Weckman, Bach et Reger

Né en 1930, Jürgen Ahrend commence l'étude de la facture d'orgue à 15 ans auprès de Paul Ott à Göttingen (Allemagne). Il fonde avec Gehrard Brunzema, la manufacture Ahrend et Brunzema en 1954. Elle fonctionnera jusqu'en 1971.

Jürgen Ahrend est devenu au fil des ans une référence dans le monde de la restauration d'orgues anciens, et la construction d'instruments neufs dans l'esthétique baroque nord-allemande. Il serait trop long ici d'énumérer tous ses travaux éffectués dans le monde entier. On peut simplement citer quelques chantiers : restauration de l'orgue Schnitger de St-Jacob de Hambourg, construction d'instruments neufs (Musée des Augustins à Toulouse, instruments en Italie, Suisse, Australie, Etats-Unis...).

L'instrument du Deutsches Museum comporte deux claviers manuels et 17 jeux.

En 2005, Jürgen Ahrend a remis son atelier à son fils Hendrik Ahrend.

www.orgelbau-ahrend.de

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Paris des Orgues